losan-charo

losan-charo

Comparaison avec le chocolat

Arbre - cacaoyer avec cabosse

 

À l'inverse d'une pomme, d'une fraise ou d'un kiwi par exemple, il ne suffit pas de tendre la main, de saisir le fruit et de croquer dedans… 

À l'image d'un livre, la cabosse demande encore un peu de patience, un peu de préparation avant de devenir du chocolat.

Tout comme les fèves de cacao, le livre, pourtant "mûr" a besoin de temps. Un temps nécessaire pour se torréfier et libérer tous ses arômes, donnant ainsi ce qu'il a de meilleur.

La comparaison ne s’arrête pas là, puisque, les fèves devenues chocolat ont besoin de leur écrin. Un bel emballage ne laissant aucun doute quant à son contenu… 

Là encore, il en est de même pour un livre. Une belle couverture doit donner le ton. Elle doit être attrayante, avec un titre évocateur…

Une fois la tablette de chocolat en main, on la retourne pour lire les ingrédients. Tout comme le livre que l'on retourne pour lire la quatrième de couverture. 

Et finalement, si on est conquis, on savoure le livre comme le chocolat… Goulument pour certains, avec lenteur pour d'autres.

 



16/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres