losan-charo

losan-charo

Un chapitre s'achève, un autre commence

Le chapitre 14 de Tabaldac - et les îles du ciel est à présent achevé.

Ce chapitre donne une certaine profondeur à deux des personnages principaux. Il permet de mettre en évidence le lien profond qui unis ces deux personnages et permet de dévoiler une partie de leur histoire.

Dans ce chapitre Je me suis fortement inspiré d'un masque de démon (voir ci-dessous) pour donner vie à un "monstre" de magie noire.

 

masque Hannya - couleurs noir et orPour info

Hannya fait partie des démons japonais les plus connus dans le monde. On le décrit comme ayant un visage assez carrée et brute. Il ne s'agit pas d'un démon masculin comme on pourrait le croire au premier abord mais d'un démon féminin. Son visage, ressemblant davantage à celui d'un homme, a tendance à induire en erreur. Elle a les yeux à la fois tristes et emplis de rage, son expression faciale meurtrie de douleur est assez indescriptible. Elle semble sourire mais dégager également un grand sentiment de peine et de souffrance. Elle est souvent représentée avec de longs cheveux noirs ébouriffés.

Pour la petite histoire

Dans les légendes fantastiques, Hannya représente le fantôme d'une jeune femme revenue de l'au-delà afin d'assouvir sa soif de vengeance.

Ce démon représente avant tout la colère et la jalousie.

Envie d'en apprendre plus ?

La légende à l'origine du masque Hannya :

la vengeance de Kiyohime

Une jeune femme nommée Kiyohime se prit de passion pour un moine itinérant nommé Anchin. Mais cette passion ne dura pas longtemps, Anchin décida de poursuivre son chemin sans elle. Kiyohime, triste et en colère, appela toutes les divinités de l’enfer à son secours mais cela n'eut aucun résultat. De par son coeur pur, Anchin était protégé des démons. Exaspérée par son échec, Kiyohime fit une ultime tentative. Elle se dirigea vers le temple pour avoir une conversation avec le moine. La voyant arriver dans le lointain, Anchin prit la fuite et courut se réfugier à l’intérieur de la cloche du monastère. Une gigantesque cloche mesurant presque deux mètres de hauteur. Suite à cela, la passion de Kiyoshime se mua alors en une terrible haine. Elle se mit à frapper la cloche et finit par faire céder les cordes qui la maintenaient. La cloche chuta au sol avec fracas, emprisonnant le moine à l’intérieur. À ce moment, le visage de la jeune femme prit les traits torturés du démon Hannya. Peu à peu Kiyohime se transforma en un grand dragon et s’enroula autour de la cloche. De son corps empli de haine suèrent d'immenses flammes dansant avec frénésie. Très vite la chaleur devint tellement intense que le bronze finit par fondre et consuma instantanément le moine.

Quelque temps plus tard, on retira des débris une poignée de cendres blanches, les restes du moine. Quant à la jeune femme, elle disparut à tout jamais.



28/08/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres